Prix Henri Guillemin et autres activités

Avant de se quitter pour célébrer les traditionnelles Fêtes de fin d'année, voici, à travers la dernière lettre d'information de l'année 2019, les plus récentes nouvelles sur les actions qui ont été initiées et qui vont se poursuivre en 2020.

Et je commence par....

Prix Henri Guillemin

A dix jours de la clôture des propositions émises par vous tous, fixée au 31 décembre,  il est possible de penser qu'il n'y aura plus d'autres suggestions qui nous parviendront. La liste des titres proposés peut être arrêtée aujourd'hui. Bien entendu, tout ouvrage arrivant d'ici la fin de l'année sera pris en considération.

Après un démarrage timide,  nous avons reçu au total 14 titres d'ouvrages qui correspondent tous aux critères retenus pour le Prix, notamment le plus central, le "désenfumage" des esprits et la déconstruction de l'histoire officielle. Ils relèvent tous également du domaine de l'Histoire politique au sens large et, à part un titre, appartiennent à la période contemporaine.

C'est dans cette liste que nous allons maintenant sélectionner 6 titres.

Début février prochain, ces 6 ouvrages seront confiés a chacun des membres du jury pour lecture et critique, pendant une période confortable de 7 mois. En effet, début septembre 2020, le jury se réunira à Paris pour déterminer le lauréat du Prix Henri Guillemin.
A ce stade, la date et le lieu ne sont pas encore définis. Nous avons encore le temps. Pour ce sujet, une réunion physique s'impose naturellement. Si d'aventure un contexte défavorable devait compliquer les choses, nous trouverons alors la meilleure solution de repli.

Comme nous vous l'avions indiqué, voici la liste des propositions reçues de votre part :

La non-épuration en France de 1943 aux années 1950 de Annie LACROIX-RIZ - éd Armand Colin

Sorcières de Mona CHOLLET – éd. Zones

La France qui déclasse : Les gilets jaunes, une jacquerie au XXIe siècle de Pierre VERMEREN - éd. Tallandier

Les communistes et l'Algérie - des origines à la guerre d'indépendance, 1920 -1962 de Alain RUSCIO - ed. La Découverte

Une histoire politique du Tiers-Monde de Vijay PRASHAD - éd. Ecosociété

Le venin dans la plume de Gérard NOIRIEL - éd. La Découverte

Les lois du capital de Gérard MORDILLAT et Bertrand ROTHE- éd. Seuil

Maximilien Robespierre : L'homme derrière les légendes de Hervé LEUWERS - éd. PUF

Mémoires vives de Edward SNOWDEN - éd. Seuil

L'Histoire comme émancipation de Laurence DE COCK, Mathilde LARRERE et Guillaume MAZEAU - éd. Agone

Comment l’Amerique veut changer de Pape de Nicolas SENEZE - éd. Bayard

La guerre sociale en France - Aux sources économiques de la démocratie autoritaire de Romaric GODIN - éd. La Découverte

Récidive 1938 de Michaël FOESSEL - éd. PUF

Régression de la démocratie et déchaînement de la violence de Monique CHEMILLIER-GENDREAU - éd. Textuel

Le travail du jury commence donc bientôt. En février, vous saurez quels sont les six titres retenus.

Henri Guillemin et l'Afrique

Nous recevons régulièrement, de façon plus ou moins espacée, des messages d'internautes nous demandant des informations particulières sur Henri Guillemin, nous apprenant tel ou tel fait, nous encourageant à continuer ou simplement nous félicitant.

Parfois les messages sont plus cocasses ou surprennent par leur origine. C'est le cas ici.

Il y a quelques jours, nous avons reçu un message en provenance d'Afrique. Il fait sourire de sympathie et réchauffe l'enthousiasme. Et de plus, pile au moment des Fêtes, la période où il faut festoyer.
Je reproduis le message ci-dessous :

De : Pierre N DOH
Sujet : prise de contact
Corps du message :
Bonjour, je viens de decouvrir, Mr Guillemin et une partie de son travail
sur la chaine histoire. Franchement je suis tombé de haut ! Enfin la vraie
Histoire celle que l'on n'apprend pas à l'école, et qui permet de mieux
comprendre l'évolution de nos sociétés. Je suis d'origine africaine et vis au Gabon et Cameroun. MERCI et cordialement ….

Bien sûr, réponse de vifs remerciements fut adressée et même encouragement à nous suivre à travers le site et à s'abonner à nos "newsletters".

Cet internaute découvre comme un nouveau monde. Beaucoup d'entre nous ont éprouvé cette joie après avoir découvert les travaux de Guillemin, ses conférences vidéo.

M. Doh a également eu la gentillesse de me donner la meilleure des transitions pour mon dernier sujet. Il découvre, grâce à Guillemin, que l'Histoire enseignée à l'école, est  bonne à... Oui, eh bien, cette question sera justement le thème débattu lors du prochain colloque.

Colloque Henri Guillemin

La date du prochain colloque est fixée au samedi 28 novembre 2020 à Paris. Le thème portera sur la perversion de l'enseignement de l'Histoire qui confine à une véritable propagande des classes dominantes.
Un titre a émergé au fur et à mesure de l'organisation de l'événement : "L'enseignement de l'Histoire en péril - Histoire politique, histoire littéraire, histoire de la pensée économique - une amnésie collective organisée".
Ce titre n'est pas encore définitif mais l'idée est bien là.

Le colloque rassemblera des personnalités de prestige dont nous dévoilerons les noms très vite, en début d'année prochaine. Il réunira pas moins de 8 intervenants de haut niveau, dont le témoignage dans les différents domaines concernés, visera à montrer clairement un état des lieux alarmant et bien réél, même s'il est passé sous silence.

Cette journée se présente comme un moment particulier d'une riche intensité et devrait, je pense, apporter de quoi renforcer l'esprit critique.

La première difficulté à résoudre dès janvier prochain sera de trouver une salle. Dénicher une salle aujourd'hui à Paris pour ce type de manifestation est un travail en soi, tellement les conditions sont devenues difficiles.
Mais nous y arriverons.

Edouard Mangin
(Qui vous souhaite, au nom de l'association, de trés bonnes Fêtes de Noël de de fin d'Année).

Affiche du film documentaire africain (Soudan) "Talking about trees" de Suhaib Gasmelbari (né en 1979). Récit de quatre amis passionnés de cinéma qui décident de réhabiliter une ancienne salle de cinéma à Khartoum, dénommée "La Révolution", pour projeter des films à une population qui n’a pas accès au cinéma indépendant. [et pourquoi pas y tenir aussi des colloques Guillemin - N-d-l'E]

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire