Nationalistes et nationaux la droite française de 1870 à 1940

Dans ses conversations avec Marguerite Duras, François Mitterand lui conseille la lecture de Nationalistes et nationaux (1870-1940) comme l'un des livres les plus éclairants de Guillemin. Il y livre, en effet, l'essentiel de sa compréhension de l'histoire politique française depuis la Guerre de 1870 jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale : la droite est volontiers belliciste quand il s'agit de détourner le peuple de son propre sort, elle devient pacifiste et collaborationniste quand la menace populaire grandit. Le peuple, lui, est patriote quand l'ennemi envahit le territoire national, alors qu'il est, en profondeur, pacifiste et même internationaliste.
"L'année 1940 s'inscrit, socialement, dans la série des grandes dates qui jalonnent en un siècle et demi, l'histoire de France et marquent, chaque fois, la reprise en main, par les affairistes, d'un pouvoir menacé : 18 brumaire 1799, 24 juin 1848, 2 décembre 1851, 8 février 1871, 26 août 1914, 10 juillet 1940. Triomphes répétés de la classe dominante." Triomphes des "honnêtes gens".

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire