Le Général clair-obscur

"La destinée du Général est plus facile à résumer dans son parcours éblouissant qu’à suivre des yeux, pas à pas. Des zones d’ombre subsistent dans cette trajectoire, et les moyens mis en œuvre par de Gaulle pour parvenir à ses fins ne sont pas tous du même ordre ; il arrive que l’élégance y tombe dans la manigance.
Il y a, dans l’aventure du Général, trois temps bien distincts. La vingtaine d’années d’abord qu’il employa au service de sa volonté de puissance ; ce qui nous mène à ses cinquante-quatre ans (1944). Puis un trou, un long piétinement, douze ans de chômage, cruel et mal supporté. Enfin, dans sa vieillesse, de soixante-sept à soixante-dix-huit ans, de Gaulle monarque, tel qu’il souhaitait l’être. Toutes ces circonstances ne vont pas sans le recours à des procédés parfois surprenants.
Le personnage public de Charles de Gaulle, je crois que nous commençons à pouvoir le deviner avec assez d’exactitude. Mais la personne sous le personnage ? Autre histoire. De Gaulle verrouillait sa vie privée. Là, pour nous, l’énigme."

Henri Guillemin

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire