La chute de Vichy, la fin de Pétain

En 1944, c'est le début de la fin. La Milice fait la chasse aux résistants en liquidant de nombreuses personnalités de gauche. Pétain n'a plus aucune marge de manoeuvres et joue un double jeu: mettant en garde contre les Alliés et remerciant les nazis en avril 44 tout en prenant contact avec une certaine Résistance classée à droite.

En août, les Allemands transfèrent Pétain et Laval de force à Siegmaringen en Allemagne, qui ne reverront la France que pour y être jugés et condamnés.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire