Intervention de Patrick Rödel – colloque Henri Guillemin 2018

"Pétain/Papon - les combats de Guillemin et de Boulanger".

Patrick Rödelancien élève de l'ENS, agrégé de philosophie, co-fondateur de LAHG.

2 réponses

  1. Monsieur, cher Patrick Rödel, Merci de votre intervention. En tant qu'historien à l'origine de l'Affaire Papon (je suis entré en retraite d'un poste de Professeur à l'Université de Bordeaux en Science Politique à la Faculté de Droit), je ne partage pas votre hommage à Gérard Boulanger au sujet de l'Affaire Papon en tant que telle. Ce dernier, qui, comme moi, a certes admiré le travail d'Henri Guillemin (Les Nationalistes et les Nationaux, La Vérité sur l'Affaire Pétain, notamment), a gravement déformé les faits historiques en question sur le cas Papon. Je suis prêt à échanger avec vous à ce propos, si cela vous agréait. J'ai parlé à boulanger avant son décès, concernant son ouvrage de vulgaris ation sur À mort La Gueuse"). m.berges.bach@free.fr (5 rue des Arcades, 33600 Pessac / 06 25 39 67 93).
  2. On reconnait là le courage de Michel Bergès, qui crache sur le cadavre de Gérard Boulanger, après avoir trahi les parties civiles lors du procès Papon. Nul doute qu'il n'aurait pas osé engager cette polémique du vivant de Gérard Boulanger, car ce n'est pas le courage qui l'étouffe. On lira avec intérêt le dernier ouvrage de Gérard Boulanger "les secrets du procès Papon", qui explique très bien les raisons pour lesquelles Michel Bergès s'est rallié à Papon.

Ajouter un commentaire