Le lauréat du Prix Henri Guillemin 2020

 

 

Le lauréat du Prix Henri Guillemin 2020

Comme prévu, le jury du Prix Henri Guillemin s’est réuni le 26 septembre à Paris pour examiner les 8 ouvrages finalistes qui avaient été sélectionnés en janvier 2020, à savoir : 

Grey Anderson
La Guerre civile en France, 1958-62 : Du coup d'état gaulliste à la fin de l'OAS
Ed. La Fabrique

Yannick Bosc
Le Peuple Souverain et Sa Représentation - Politique de Robespierre
Ed. Crtiques

Michaël Foessel
Récidive : 1938
Ed. PUF

Ludovic Frobert
Des Républicains ou le roman vrai des Raspail
Ed. Libel

Annie Lacroix-Riz
La non-épuration en France - De 1943 aux années 1950
Ed. Armand Colin

Gérard Noiriel
Le venin dans la plume
Ed. La Découverte

Jacques Rougerie
Eugène Varlin - Aux origines du mouvement ouvrier
Ed. Du détour

Nicolas Senèze
Comment l’Amerique veut changer de Pape
Ed. Bayard

Après avoir examiné l'un après l'autre chacun des huit ouvrages finalistes, le jury s'est mis d'accord pour éliminer quatre titres et retenir les titres suivants : 

Grey Anderson : La Guerre civile en France, 1958-62 : Du coup d'état gaulliste à la fin de l'OAS

Annie Lacroix-Riz : La non-épuration en France - De 1943 aux années 1950

Jacques Rougerie : Eugène Varlin - Aux origines du mouvement ouvrier

Nicolas Senèze : Comment l’Amerique veut changer de Pape

Au deuxième tour, le vote à bulletins secrets à sélectionné deux titres : L'ouvrage de Annie Lacroix-Riz et celui de Jacques Rougerie.

Un troisième tour n'a pas permis le départage, chacun des ouvrages ayant recueilli quatre voix. 

Enfin, après d'ultimes échanges au sein du jury, le quatrième tour a désigné, à une voix de majorité, l'ouvrage : 

Eugène Varlin - Aux origines du mouvement ouvrier
de Jacques Rougerie
Premier lauréat du Prix Henri Guillemin.

Jacques Rougerie 
Historien, Jacques Rougerie (né en 1932) est spécialiste de la Commune de Paris, il en a renouvelé l’histoire en profondeur. Il a publié de nombreux ouvrages sur le sujet : La Commune et les Communards (éd.Folio, rééd. 2018), Paris libre 1871, (rééd. Point 2014), Paris insurgé : la Commune de 1871, (Découvertes Gallimard, rééd. 2012), La commune de 1871, (« Que sais-je ? », Puf, rééd. 2014).

Au nom de l'association, j'adresse à Jacques Rougerie toutes mes félicitations pour cet ouvrage qui vient compléter une oeuvre très importante consacrée à la Commune.

Dans cet ouvrage, Jacques Rougerie nous livre une biographie passionnante d’Eugène Varlin, figure majeure des mouvements révolutionnaires du XIXe siècle et de la Commune de Paris en 1871.

Eugène Varlin (1839-1871) est l’une des personnalités les plus attachantes du mouvement ouvrier du XIXe siècle. Ouvrier relieur, il adhèra dès 1865 à l’Association internationale des travailleurs (1ère Internationale) au sein de laquelle il défendit contre la majorité le droit des femmes à travailler et à une rémunération juste. Il fut un militant infatigable, Jules Valès le décrivit ainsi : « Son activité était prodigieuse. Pendant des années, il se multiplia dans les associations ouvrières ; il fut l’âme de toutes les grèves, de toutes les manifestations. Son talent d’organisation se révéla dans toutes les créations auxquelles il prit part. » Ses dons de maître d’œuvre éclatèrent lors de la Commune où, au sein de la commission des finances, il coordonna le fonctionnement quotidien d’une ville assiégée de 2 millions d’habitants ! Défenseur de l’une des dernières barricades, arrêté, lynché, il fut fusillé le 28 mai 1871. Il avait 32 ans.
Ce livre n’est pas seulement une biographie classique, mais aussi la chronique du développement du mouvement des sociétés ouvrières des années 1860 qui doit tant à Varlin.
Pour aller plus loin sur cet ouvrage et sur Varlin, vous pouvez cliquer ici

Comme le score fut très serré entre les deux derniers finalistes (quatre tours pour départager), je rends également hommage au très bon ouvrage de Annie Lacroix-Riz dont vous trouverez une solide recension en cliquant ici

A cette occasion, je remercie également les éditeurs des ouvrages finalistes qui ont eu la gentillesse, l'hiver dernier, de m'adresser plusieurs exemplaires des ouvrages en lice pour les membres du jury.

Lancement de la 2ème édition du Prix Henri Guillemin (édition 2021)

Nous lançons ce jour le processus d’attribution du Prix Henri Guillemin 2021.
Comme pour cette première édition, nous sollicitons les adhérents de l'association ainsi que les abonnés pour nous proposer 1, 2 ou 3 ouvrages correspondants aux critères définis dans le règlement que vous pouvez retrouver en cliquant ici

Il convient de noter une modification concernant la période de référence pour la date de publication des ouvrages, modification proposée et acceptée par les membres du jury afin de renforcer le caractère "nouveautés" au niveau des dates de parution des ouvrages, critère important pour l'attribution du Prix.  
Cette période s'étale toujours sur 15 mois mais démarre dorénavant le 1er janvier 2020 et se termine le 31 mars 2021.

Participation des abonnés et des adhérents :

Cette démarche est inchangée. Dans le respect des critères définis dans le règlement énoncés plus haut et dans le cadre de la période de référence des dates de parution, chacun d'entre vous peut, s'il le souhaite, nous proposer entre 1 et 3 titres.
Vos propositions sont à adresser par
e-mail à l’adresse de messagerie de notre site : administration@henriguillemin.org
Pour que tout soit complet, votre message devra renseigner les 4 points suivants :

-titre de l’ouvrage proposé
-prénom et nom de son auteur
-nom de l’éditeur
-votre commentaire indiquant les raisons de votre choix (facultatif)

Quand commencer à adresser les  propositions ?

A partir du 28 septembre 2020 et jusqu’au 31 mars 2021.  

Que se passe-t-il ensuite ?

Le 31 mars 2021, fin des remontées, une liste de finalistes sera établie par LAHG. Les membres du jury disposeront de plusieurs mois entre avril et fin août 2021 pour lire les ouvrages finalistes, et se réuniront en septembre pour désigner le lauréat. 

 

Colloque Henri Guillemin - ENS - 28 novembre 2020

Comme vous le savez, les conditions sanitaires nous ont contraints à mettre en vente (en ligne) seulement 50 % des sièges de la salle Dussane, soit 93 places.

Pour information, depuis l'ouverture des inscriptions le 15 septembre dernier, 26 participants se sont inscrits.

Pour vous inscrire au colloque, cliquez ici

Edouard Mangin
Président de LAHG

 

1 réponse

  1. Je suis très déçue par l'issue du Prix H. Guillemin. À mes yeux il s'agit d'une offense à l'égard de Guillemin que de décerner le prix à un ouvrage dont l'auteur comme le sujet n'ont plus rien de neuf à proposer, aucune démarche originale, pas plus que les textes de Varlin déjà des dizaines de fois analysés, contextualisés, etc. (je suis membre de l'association " Les Amis de la Commune de Paris-1871).Et cet ouvrage ne fait pas exception! Le jury s'est dévalorisé par son étroitesse d'esprit et son manque d'ambition (à défaut d'oser le mot "lâcheté"). Je ne plaide pour aucun autre ouvrage en particulier - et ne les ayant pas tous lus, faute de temps ou d'intérêt- mais celui-ci, à mes yeux, ne répondait absolument pas aux critères énoncés.