La Commune – publication et dédicace des “72 immortelles” de J. Chérasse

Proclamation de la Commune - mars 1971 - Place de l'Hôtel de Ville de Paris

Publication aujourd'hui de l'ouvrage de Jean Chérasse :  "Les 72 immortelles ou la fraternité sans rivages".

Il y a environ deux mois, j'apportai un bouquet de nouvelles concernant les travaux de certains de nos intervenants à notre colloque sur la Commune. (ici)

Pour Jean Chérasse, pour l'histoire de la Commune et aussi pour Henri Guillemin, la très bonne nouvelle est la publication, aujourd'hui, de son livre-somme sur la Commune au beau titre de Les 72 immortelles ou la fraternité sans rivages"  aux éditions Le Croquant.

Cet ouvrage est pour lui un colossal engagement : d’abord une promesse faite à Henri Guillemin au moment où celui-ci, complice de ses travaux, s’impliqua directement dans la réalisation de son film sur l’affaire Dreyfus. C'est aussi un engagement personnel, philosophique, politique et personnel, voire intime, puisque le livre est réalisé à partir d’archives historiques, dont une partie provient de certains membres de sa famille, « Communeux » indéfectibles.

Jean a écrit un livre de plus de 1000 pages.
Un tel document, sur un tel sujet, est aujourd'hui une gageure que tout éditeur sérieux ne peut appréhender qu'avec prudence. On lui demanda donc de le réduire à environ 600 pages. Il est facile d'imaginer la difficulté et la douleur de sacrifier une si grande part, presque la moitié, d'un livre qui représente pour Jean, une sorte de testament à la fois historique, politique et philosophique.

Mais c'était sans compter la puissance d'évocation du récit, le souffle épique de cette histoire.
Emporté à son tour par tout ce que représente encore aujourd'hui la Commune, le directeur des éditions Le Croquant a eu l'intelligence (et le courage éditorial) de finalement accepter d'éditer l'intégralité de l'ouvrage.
En deux tomes.

Et c'est le premier tome qui sort aujourd'hui (le second paraîtra dans quelques mois).

Couverture du livre - Illustrations par l'artiste Eloi Valat - éd. Le Croquant - env. 500 pages - 24 €

4e de ouverture

Née dans la fête, noyée dans le sang, la Commune de Paris a surgi telle une fleur du cerisier de Jean-Baptiste Clément, à la fin d'un hiver effroyable rendu difficilement supportable par les rigueurs d'un siège, mais elle reste, par sa brève fulgurance, une parenthèse extraordinaire de l'histoire de France.
Or cette brûlure de la société française n'est effective que le 26 mars 1871, le jour de sa proclamation officielle à l'Hôtel de Ville, mais on peut raisonnablement dire qu'elle existe en filigrane depuis plusieurs mois et que son éclosion, l'affaire des canons de la butte Montmartre le 18 mars, n'est en réalité que la dernière péripétie de la marche lente et inéluctable du peuple de Paris vers son émancipation...
Après avoir subi pendant plus de vingt ans le joug d'un Empire qui était l'alliance du Château, de l'Usine et de la Banque, avec la bénédiction de l'Evêché, et les désastres d'une guerre absurde conduisant à la pitoyable invasion du territoire, la foule parisienne avait imposé le retour de la République mais, comme par le passé ce changement avait été immédiatement récupéré par la bourgeoisie substituant aux autorités impériales et à sa camarilla, un gouvernement dit "de défense nationale" qui va atermoyer car il a considéré que le danger prussien était bien moins inquiétant qu'un soulèvement populaire.
Un orage historique va donc se produire, et il sera violent. C'est cette histoire, qui dura 72 jours, que l'auteur raconte dans ce livre.

Publication suivie d'un événement : dédicaces le samedi 17 mars 2018 à  au "104" 75019 Paris

Calendrier du hasard !
Jean Chérasse anime quasiment quotidiennement depuis neuf ans un blog sur Médiapart sous le pseudonyme Vingtras et comme il le dit dans sa dernière livraison : " Ce 1747e billet qui marque le 9e anniversaire du blog "vingtras" est la présentation en avant-première, d'un livre né du désarroi de la gauche après l'échec de Ségolène Royal, et de l'émergence de Mediapart. Il me semble donc opportun qu'il soit mis en vente samedi prochain 17 Mars lors de la fête du 10e anniversaire de ce journal".
Vous pourrez donc le rencontrer samedi prochain 17 Mars à la librairie du "104" ou "Centquatre", Ecuries Nord - niveau 1 - 5 rue Curial - 75019 Paris à partir de 15h00.

Fruit d'une promesse faite à Henri Guillemin, ce livre, longtemps resté en gestation, nous apporte aussi une certaine émotion ; car on peut imaginer l'intensité et la richesse des discussions des deux compères d'alors qui, dans un mouvement heuristique (comme aime à le dire Jean Chérasse), cherchaient passionnément dans d'infinis débats, à travers l'histoire de La Commune, ces 72 journées mémorables, la formule renouvelée d'une organisation sociale applicable aujourd'hui, capable d'instaurer, enfin, une véritable justice sociale sur cette planète.

Mais le dernier mot doit revenir à Chérasse en lisant son dernier billet : cliquez ici

(Programme des réjouissances Mediapart : voir leur site)

Billet rédigé par Edouard Mangin

Jean Chérasse lors de son intervention au colloque "Henri Guillemin et la Commune" le 16 novembre 2016 à Paris Sobonne.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire